Cannabis Sans Frontières : Le pouvoir politique français montre son vrai visage


Dominique Broc, le coordinateur national des Cannabis Social Clubs Français vient de sortir de sa garde-a-vue, ce vendredi 22 février 2013.
Alors qu’il devait être hospitalisé hier matin pour une série d’examens importants, les forces de l’ordre sont intervenues à son domicile jeudi 21 février à 7h50 pour l’interpeller et saisir les plantes de cannabis ainsi que le matériel de culture du Cannabis Social Club dont il est membre.
Comme pour lui signifier qu’il commettait de graves infractions, la police a également saisi son matériel informatique et son téléphone portable, ses outils indispensables pour assurer la coordination nationale du mouvement des Cannabis Social Clubs Français.
Le pouvoir politique a-t-il peur ? De quoi exactement ?
En faisant cette démonstration de force, le gouvernement Valls – Ayrault – Hollande montre son vrai visage, celui de l’intolérance et de la répression bête et méchante...
Le pouvoir fait une erreur grave en s’attaquant à Dominique Broc, parce que cela concerne aussi les membres de son Cannabis Social Club, et plus largement l’ensemble du mouvement des Cannabis Social Clubs Français Car nous ne nous attendons pas à ce que nos décideurs politiques reconnaissent une erreur d’appréciation en agissant de la sorte.
L’initiative entreprise par Dominique Broc avec la constitution de Cannabis Social Clubs Français visait à démontrer qu’une évolution du cadre de la loi est possible.
Il n’en est rien, la même logique perdure... Mais elle n’entame pas la détermination des usagers du cannabis qui le cultivent pour ne plus recourir aux produits frelatés que l’on trouve au marché noir.
Cette démarche d’adultes responsables réclamant d’être protéger -à terme- par les autorités est aujourd’hui mise à mal. Nous dénonçons vivement cette attaque qui vise à décapiter notre mouvement, peut-être aussi pour démotiver certains éléments à quelques jours de la déclaration en préfecture de l’association fédérative des Cannabis Social Clubs Français.
Si le pouvoir politique voulait donner le bâton pour se faire battre, il ne s’y serait pas pris autrement : c’est maintenant au peuple de l’herbe en France, au mouvement anti-prohibitionniste français de démontrer qu’il n’y aura pas de procès au Tribunal correctionnel le 8 avril prochain, mais que c’est bel et bien une « association de criminels en bande organisée » qu’il faut poursuivre près la cour d’Assises pour que la loi s’applique vraiment.
Dans les prochaines heures, nous indiquerons les démarches que nous allons entamer pour que Dominique Broc récupère son matériel, et ne supporte pas seul les conséquences de la répression policière.
Contact presse :
Farid Ghehiouèche 06 14 81 56 79 – Dominique Broc : 09 82 61 13 54
Nota Bene : Le collectif Cannabis Sans Frontières, membre de l’ENCOD, soutient l’initiative des Cannabis Social Clubs Français, et adhère aux Amis du CSCF.
PDF - 72.2 ko
CdP N°75 : le Pouvoir politique montre son vrai visage
A télécharger et diffuser partout

4 commentaires:

cela ne m’étonne pas du tout, de toute façon en France a part foutre les gens en taule, ou les faire payer on a pas de solutions.je suis de tout cœur avec dominique BROC.Et surtout pas un mot de tout cela dans les journaux !cela m'écoeure.
pays de merde..........

"Le changement,c'est maintenant"...hé bien on voit ça!!!La police n'a pas d'autres "chats a fouetter"??Il est beau le message du gouvernement...;préférant laisser certains quartiers de beaucoup de villes de France a la merci des dealers et trafiquants en tout genre et de ce fait "acheter la paix sociale"!!Imaginez vous si tout ce petit monde,du jour au lendemain,ne gagnait plus un sou car une nouvelle législation en matière du cannabis verrait le jour...hé oui c'est pourri la politique,le mensonge et l'hypocrisie y règnent en maitre...!!Nous régressons de + en +... Énormes soutiens a D.BROC et aux membres de son csc!! Courage a tous!!!

En esperant que cela se termine bien pour lui, mais tous ses déboires étaient à prévoir...

salut a tous consoment depuit déjà 15 ans la loi ipocrite conmence franchement a me fair peter un plom ..... faudra t il que je sorte les armes pour me fair entendre ?? alor que je suis plutôt pour la paix et l amour..... justice de merde..... cela ne peut plus durer!!! un grand soutien a D. broc

Enregistrer un commentaire